After our first weekend in Ensenada, I was left alone for an entire week. I did not have a car so we made enough provisions so I would not need anything.

I hoped that maybe I would meet my neighbors and make a few friends in the building, but at the end of the week I hadn’t met a single soul nor saw a single neighbor, but I have to say I did not go out at all. My bad.

On our second weekend, we went looking for the best spot to surf which we quickly found in San Miguel, located just right at the entrance of Ensenada. We spent our days between surf and restaurants, not really knowing what else we could do. At the end of our second weekend, we filled the fridge with IMG_6491_ccfood and my hubby was leaving me again and going back to our home in California while I was left alone with no other occupation than work.

 

I finally decided to go out though and went for a stroll on the beach on Monday morning and then almost every morning (we have direct access to the beach from the garden so I did not have to go really far).

IMG_4805_cc
We can see dolphins almost everyday when we wake up

On Tuesday, while I was already in my pajamas eating diner, someone ringed the doorbell which made me jumped. For some reasons, I hate when someone knocked on the door (ring) when I don’t expect it. It most probably is due to the fact that I sometimes had to stay home alone when I as a kid, but anyway, it always makes me jump, my heart races and I panic a bit. I made no noise, as usual, waiting for the person to leave, but he insisted and ringed again. I decided to open the door and found myself in front of course of someone I did not know, in my pajama, with my hair in a very bad hair bun on top of my head. It was our neighbor, the one who actually helped us finding this apartment. He kindly offered to lend me one of his cars since he and his wife were not using it.

And this is how my social life started …

I first thought that I would use the car only in case of emergency, like if I was left without food or water, but I quickly changed my mind on Thursday morning, after two weeks with little things to do and started to look for things to do in Ensenada.

I love learning new things and there are a lot of things to do here. I decided to go with Flamenco classes since I was coming back from Spain and contacted the school via Facebook (I noticed here that most shops, small schools etc. don’t have a website but use Facebook instead). They replied right away that I could come to the class the same day to have a look at it. I never took dance in my life, I was too shy, too scared to do it wrong and be judged or mocked, but I decided this time to give it a try. I couldn’t have chosen a better one I think. The teacher welcomed me warmly. She had studied in Spain so we started to speak about Sevilla, about the ferias, Spain in general. Students then arrived (all between 25 and 35 years old I’d say) and welcomed me into their group. They had started 2 months earlier so their level was obviously better than mine, but I felt no pressure, no shame when I was making a wrong move, only people cheering me up. I signed up for the time I had here and thanks to this class, I met incredible people.

We organized a show in a restaurant; we then started to go out for drinks, to have dinner, and also had a Christmas party all together. I love this group and I am really happy to have met them. I really feel like everyone here is really nice, welcoming and I have quickly been integrated in all activities.

23843614_1443883265710123_7204528581086824365_n

I remember going back home after my first class, excited because it was my first time going out here, because all went well, because I already knew I would make friends in this group, … So I remember arriving completely euphoric and wet with perspiration after the class, without make up, my hair going crazy on my head and this is how I finally met some neighbors for the first time in two weeks. I think I would normally have felt bad not to be looking decent but everything felt positive that day. This is when I finally met the owner of the flat we rent, as well as his parents. They are a very cute couple leaving also in the building. They are extremely nice and they even took me out an entire afternoon to drive me around Ensenada and show me all the best places to buy for example the best chicken, the best nuts, etc.

I decided after that to take another class, and went to try a painting one. I really wanted to enjoy my time here and try new things. It is a bit useless here to repeat myself and tell you how much everyone at the painting class was nice and welcoming and I also decided to sign up there.

I might do an article about my experience as an “artist” and will stop here for today.


Après notre premier weekend à Ensenada, me voici seule pour passer ma première semaine. N’ayant pas de voiture ici, nous avons fait le plein de courses le dimanche pour que je ne manque de rien.

J’avais dans l’espoir de rencontrer nos voisins et de me faire des amis dans l’immeuble, mais arrivée à la fin de la IMG_6439_ccsemaine je n’avais vu personne, n’ayant pas mis un pied hors de l’appartement. My bad.

Pour notre deuxième weekend, nous sommes partis à la recherche de spot de surf et avons conclu que San Miguel, un spot à l’entrée d’Ensenada, était le meilleur du coin. Nous avons donc passé nos journées entre surf et restaurant, ne savant trop quoi faire d’autre.  A la fin du weekend, nous avons refait le plein de course pour moi et mon chéri est reparti en Californie tandis que je me retrouvais de nouveau seule sans d’autre occupation que mon travail.

J’ai donc pris mon courage à deux mains et je suis allée me promener sur la plage dès le lundi matin, puis tous les matins (notre jardin donne accès à la plage donc je n’avais pas à aller très loin).

Le mardi, alors que j’étais en pyjama en train de diner, quelqu’un sonna à la porte ce qui me fit sursauter. Pour une raison inconnue, je déteste qu’on tape/sonne à ma porte quand je ne m’y attends pas. Surement un trouble due à mon enfance quand je devais rester seule petite à la maison, en tout cas, cela me fait toujours sursauter, mon cœur s’emballe et j’entre toujours en mini panique. J’ai fait comme si je n’étais pas là, comme je le fais toujours, mais la personne insista et sonna de nouveau. Je me suis donc décidé à aller ouvrir, et je me suis retrouvée face à … un inconnu forcément. En nuisette avec une grosse veste passée par-dessus et un vieux chignon sur la tête. C’était en fait notre voisin du dessus et celui qui nous avait trouvé l’appart. Il m’a gentiment offert de me prêter une de leurs voitures dont lui et sa femme n’avaient pas l’utilité.

Et c’est ainsi que ma vie sociale commença …

Au départ, je me suis dit que je n’utiliserais la voiture qu’en cas d’urgence,  mais arrivée au jeudi matin, après deux semaines sans presque aucunes activités, je me suis mise à rechercher les possibilités qu’offraient Ensenada.

J’adore apprendre de nouvelles choses et Ensenada offre de une multitude de cours en tout genre. Je me suis décidée pour une classe de flamenco, revenant tout juste d’Espagne. J’ai contacté l’école via Facebook (j’ai remarqué ici que très peu de commerces ont un site internet ici, ils ont plutôt tendance à utiliser Facebook) et ils m’ont de suite répondu que je pouvais venir le soir même voir une classe. Je n’avais jamais pris de cours de danse de ma vie, je suis assez timide et j’ai toujours peur de faire mal et qu’on se moque de moi, et pourtant j’ai sauté le pas et je me suis rendue  à la classe le soir même. Je n’aurais pas pu mieux trouver. La professeure m’a super bien accueillie, elle a étudié en Espagne donc  on a de suite parlé de Séville, des ferias, de l’Espagne en général et le feeling est de suite passé. Les élèves ont ensuite arrivés (tous entre 25 et 35 ans je dirais) et m’ont de suite intégrer. Cela faisait deux mois qu’ils avaient commencé les classes et ils avaient forcement un niveau plus avancé que le mien, mais je n’ai ressenti aucune pression, aucune honte quand je me trompé, que des encouragements. J’ai donc signé pour les mois à suivre. Grace au cours de Flamenco, j’ai rencontré des personnes incroyables avec qui je me suis noué d’amitié.

24232960_10154872568561607_5165093671862478750_n
Having a drink with my favorite flamencas

Nous avons monté un spectacle dans un restaurant, nous sortons parfois boire un verre ou manger un bout ensemble et nous avons même fait un repas de Noel tous ensemble. J’adore ce petit groupe qui s’est créé. Je trouve qu’en général ici tout le monde est très sympa, accueillant et j’ai été inclus très vite dans toutes les activités.

Je me souviens rentrer de mon premier cours de Flamenco, encore toute excitée car c’était ma première sortie ici, car ça s’était super bien passé, parce que je sentais déjà que j’allais me faire des amis dans le groupe, et c’est ainsi que euphorique et toute transpirante de l’heure de cours, sans maquillage, les cheveux en bataille et je suis tombée pour la première fois en deux semaines sur plein de voisins. En une autre occasion j’aurais peut-être râlé sur le fait de ne pas être à mon avantage mais ce jour là tout était positif. C’est ainsi que j’ai donc rencontré le propriétaire de l’appartement ainsi que ses parents qui vivent aussi dans l’immeuble, un couple qui s’est révélé d’une gentillesse extrême et qui m’on un jour pris avec eux toute une après-midi pour me faire faire le tour de la ville et me montrer tous les bon coins.

Une fois l’euphorie du flamenco retombée, j’ai décidé de m’inscrire aussi à des cours de peinture. Autant profiter à fond du temps passé ici pour faire le plus de chose possible. Je pense qu’il est inutile de redire ici à quel point tout le monde à la classe de peinture a aussi était extrêmement gentil et accueillant et j’ai donc décidé d’y rester jusqu’à mon départ.

Je ferais surement un autre article sur mon expérience en tant que « peintre » et je vais m’arrêter ici pour aujourd’hui.

IMG_6514_cc