Balcón de Europa
Balcón de Europa

Et voila, l’heure est venue pour moi de quitter Málaga. Cela fait déjà un moment que j’y suis, et comme toujours, toutes les bonnes choses ont une fin. Ce n’est pas ma première fois ici, et ce n’est certainement pas la dernière, mais je pars toujours avec un déchirement au cœur.

Qu’est-ce qui fait que je m’y sois tant attachée, et que j’y revienne toujours ? C’est un mystère. Le destin, qui sait ? J’aime cette ville qui bouge tout le temps, ces petites rues pleines de cafés, de restaurants, de boutiques, … Manger du poisson frais dans un chirringuito sur la plage le weekend avant d’aller boire des gin&tonic sur un des nombreux rooftops. J’aime l’accent de Málaga, cet air chantant, cette façon de s’exprimer qui est toujours un peu exagérée mais qui fait qu’on ne s’ennuie jamais. Etre dans une grande ville, qui au final est toute petite. Finir par aller si souvent aux mêmes restaurants et bars qu’on appelle les serveurs pas leur noms, qu’on nous réserve toujours une table. Pouvoir manger un pitufo mixto (lire mitso) au petit déjeuner et boire un thé tunisien dans une tetería. Ce mélange de cultures qui forme un ensemble parfait. Et surtout, les gens : accueillant, aimable, souriant, amicaux … On a l’impression de tout de suite appartenir à une famille. On ne se sent jamais vraiment seul, on sait qu’on peut toujours compter sur quelqu’un.

Bref, pour tout ça et encore plus, si vous n’avez jamais visité Málaga, je vous le recommande fortement. Ce n’est peut-être pas la ville la plus intéressante en termes d’histoire, d’architecture, d’activités … surtout si vous comparez à Barcelone par exemple, ou autre grande ville. Mais je pense que c’est plus que ça. C’est une expérience à part entière, pour moi ce n’est pas une ville où on vient faire du tourisme pur, mais plutôt une ville où on vient « vivre », faire l’expérience de la ville dans tous ses états, et non pas que en visitant ses musées et sites. Je préparerais une visite détaillée de Málaga dans un prochain post. 

Lunch en el Chiringuito Gutierrez
Lunch en el Chiringuito Gutierrez

Here it is, it is time for me to leave Málaga. It’s been a while now that I am here, and as usual, all good things must come to an end. It is not my first time here, and certainly not the last, but my heart always breaks when the time to leave comes.

Why do I love Málaga so much and why do I always end up coming back here? That is a mystery.

Calamar a la plancha
Calamar a la plancha

Destiny, who knows? I love this city that never stops, these small streets packed with café, restaurants, bars, shops … I love to ennoy fresh fish during the weekend on the beach in one of the Chirringuitos before going for a gin&tonic in one of the many rooftops. I love people’s accent, this melodious and very loud way of expressing themselves, of always exaggerating. Being in a big city which is actually very small. Always ending up going to the same places and knowing the servers’ names. Having a pitufo mixto (read: peetoofo meetso) for breakfast and then a typical tea from Tunes in a tetería. This bunch of different cultures forming a perfect whole. An above all, the people: welcoming, nice, smiling, friendly… Right away, we feel like we belong to a family. We never really feel lonely, we know we can always rely on someone. Anyway, for all of the reasons above and more, I love Málaga.

So if you have never been there, I strongly recommend you to pack and go. It may not be the most interesting city when it comes to history, architecture, activities and such, especially when comparing with big cities like Barcelona, but I think it is more than just that. It is a whole experience. In my opinion, it is not worth it to do the touristic stuffs only; on the contrary, you have to “live it”. You have to experience everything in the city, the food, the drinks, the people; everything. I will prepare a detailed guide of things to do in Málaga in another post.

Swimming in the blue water of Nerja
Swimming in the blue water of Nerja